Blog

Brûlures, quelle prise en charge ?

March 10, 2018

Tout d'abord, il est primordial de savoir si une brûlure nécessite une consultation en urgence (CAS A) ou non (CAS B) ;

 

A. URGENCES

 

Il s'agira de consulter en urgence un médecin ou un professionnel des urgences si la brûlure est du premier ou second degré et qu'elle se manifeste sur une surface de la peau supérieure à celle de la main (environ 1% du corps).

Il en est de même si elle se situe au niveau des articulations, qu'elle touche un nourrisson ou un petit enfant, que les yeux ou la bouche sont touchés ou qu'elle est du troisième degré. 

 

B. AUTOMÉDICATION POSSIBLE

 

Si la brûlure est du premier ou du deuxième degré sans les limitations énoncées sous A. (c’est-à-dire notamment une brûlure de petite taille), vous pouvez vous soigner vous-même.

 

Il s’agira de refroidir la brûlure le plus vite possible avec de l’eau froide à tiède avec une température d’environ 15°C pendant 15 à 20 minutes. L’eau du robinet a souvent une température d’environ 15°C.

 

N'utilisez pas d’eau glacée ou des glaçons, qui aggravent les lésions tissulaires !

Il est possible d’utiliser des médicaments et produits de soin de cette façon :

 

Nettoyez la brûlure avec du sérum physiologique ou avec un savon antiseptique puis désinfectez par exemple avec de la chlorhexidine sous forme diluée. Séchez la brûlure en tamponnant bien la plaie.

– Appliquez ensuite sur la brûlure un agent protecteur et cicatrisant comme de la crème à base de sulfadiazine argentique et recouvrez d’un pansement stérile (gaze) qui n’adhère pas à la plaie. Il est conseillé de renouveler le pansement chaque 2 jours.

– En cas de douleur provoquée par la brûlure, vous pouvez prendre un antalgique comme de l’acide acétylsalicylique (aspirine), du paracétamol ou encore de l’ibuprofène.

DÉFINITION 

 

Les brûlures sont des lésions de la peau provoquées en général par une exposition à une chaleur intense ou à un contact avec un agent chimique.

En fonction de la profondeur de la brûlure, on distingue trois degrés de brûlures :

 

 

Brûlures du 1er degré : c’est lorsque uniquement l’épiderme est touché.

Par exemple un coup de soleil.

Brûlures du 2ème degré : elles sont dites superficielles lorsque l’épiderme et une partie du derme sont touchés et profondes lorsque la totalité de l’épiderme et du derme sont détruits. Ce genre de brûlures profondes nécessitent les soins d’un médecin. Lors de brûlures du 2ème degré de type profond, des cicatrices peuvent apparaître.

Brûlures du 3ème degré : il s’agit d’une carbonisation de la peau, où l’épiderme, le derme ainsi que l’hypoderme sont détruits. Autrement dit, toutes les couches de la peau sont touchées. A ce stade les soins d’un médecin sont indispensables.

 

 

 

CAUSES

 

 

– Une exposition ou un contact à une source de chaleur (ex. coups de soleil, eau bouillante) ou au contraire à une source de froid.

– Un frottement intense.

– Un contact avec une substance chimique comme des produits acides ou basiques.

– Une exposition à un agent radioactif (par ex. rayons X ).

– Un choc électrique (électrocution). La foudre peut aussi mener à des brûlures, parfois graves.

– L’exposition à des méduses ou à d’autres animaux et micro-organismes marins.

 

 

SYMPTÔMES

 

Les symptômes varient en fonction du degré de la brûlure :

 

– Les brûlures du 1er degré entraînent des rougeurs de la peau (redevient blanc sous l’effet de la pression), parfois une inflammation et une légère déshydratation. Dans certains cas elles peuvent provoquer une petite fièvre et de la douleur. On n’observe pas la présence de phlyctènes (cloques ou ampoules). En cas de brûlures du 1er degré, seul l’épiderme est touché, c’est-à-dire la couche la plus superficielle de la peau.

 

Le coup de soleil léger est un exemple classique de brûlures du 1er degré.

 

– Les brûlures du second degré se traduisent par l’apparition de phlyctènes (cloques ou ampoules) contenant un liquide jaune clair et des rougeurs de la peau (redevient blanc sous l’effet de la pression). La peau est souvent enflammée. Lorsque la brûlure est profonde, elle peut provoquer un choc cardiovasculaire et une chute de tension (dans ce cas consultez rapidement un médecin). En cas de brûlures du second degré, le derme et l’épiderme sont touchés.

 

Ces brûlures sont souvent causées par un contact avec de l’eau bouillante (casserole qui tombe) ou un fer à repasser.

 

 

Les brûlures du 3ème degré sont très profondes, par conséquent elles peuvent détruire les muscles, la graisse et les tendons ainsi qu’endommager les os. La couleur des brûlures du 3ème degré est en général blanche et ne change pas de couleur sous l’effet de la pression. La brûlure peut aussi être noire dans certains cas. En cas de brûlures du 3ème degré, on peut observer de très violentes douleurs mais parfois au contraire l’absence de douleur, car dans certains cas les terminaisons nerveuses sont détruites et le patient ne ressent plus la douleur.

 

Il s'agit d'une urgence qui peut devenir vitale.

 

 

LE COIN DES BONS CONSEILS

 

Attention, les conseils ci-dessous ne s’appliquent que pour les brûlures du 1er degré et dans certains cas pour celles du 2ème degré en particulier quand elles sont localisées sur une petite surface.

 

– Refroidissez la brûlure le plus vite possible avec de l’eau à une température d’environ 15°C pendant 15 à 20 minutes. Prenez aussi un bain ou une douche d’eau froide surtout après une brûlure du premier degré comme un coup de soleil. L’eau froide exerce un effet antidouleur et anti-inflammatoire. Il est aussi possible d’appliquer des compresses froides pour lutter contre la douleur.

 

– Protégez-vous du soleil (crèmes solaires, port de casquettes ou chapeaux) pour éviter d’attraper un coup de soleil.

 

– Ne fumez pas aux alentours de substances inflammables (station essence).

 

Ne percez jamais une cloque, celle-ci protège le fond de la brûlure. Si elle se rompt, désinfectez immédiatement. Rincez la cloque à l’eau ou avec un savon puis appliquez une crème ou pommade désinfectante, en général à base d’antibiotiques.

 

– Évitez d’utiliser certains remèdes de grand-mère, comme le beurre, le dentifrice ou la glace (appliquer de la glace sur une brûlure peut provoquer une gelure), ces astuces sont souvent plus dangereuses qu’efficaces.

 

– Quand vous cuisinez, essayez de mettre le manche de la casserole vers l’intérieur afin d’éviter que des enfants puissent la faire tomber. Dans la même logique, essayez de protéger au maximum tout appareil brûlant des enfants.

 

– En cas de cicatrice, suite par exemple à une brûlure du 2ème degré profond, il s’agira d’appliquer directement sur la cicatrice de la crème solaire avec un facteur de protection solaire de 50+

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

pharmaSuisse Talk n° 4: Fabian Vaucher répond à vos questions!

November 27, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon